Quelle image vous vient en tête pour évoquer la Bulgarie en tant que destination touristique ? Aucune. Ou peut-être un vague souvenir musical avec la chanson "La Maritza" de la blonde Sylvie Vartan. C'est tout !

Et pourtant. Si son lourd passé communiste est toujours bien visible, la Bulgarie offre de splendides orientations touristiques, dépaysantes et variées, loin des stéréotypes occidentaux : entre les plages de la Mer Noire, les massifs montagneux, et les trésors culturels au carrefour d'influences multiples, tout en réussissant le mariage entre l'Orient et l'Occident, ce petit pays d'un peu plus de 7 millions d'habitants propose un séjour enrichissant à des prix nettement plus abordables que les autres pays européens.




Un concentré de diversité

"L'union fait la force", la devise d'un peuple habitué aux bouleversements historiques. Paix et diversité, telle pourrait être l'autre maxime. 



La mer

378 km de côtes du nord au sud de la Mer Noire avec une enfilade de paysages maritimes très variés.



La montagne

Un pays montagneux où la richesse naturelle s'explose dans les réserves et les parcs.



Le patrimoine culturel

Au commencement étaient les Thraces qui ont laissé un patrimoine archéologique exceptionnel.



Informations pratiques

Langue parlée, décalage horaire, pratiques courantes et prises électriques, retrouvez toutes les informations pratiques.




5 bonnes raisons d'aller en Bulgarie

- sa combinaison Orient-Occident à 2h30 de Paris
- le prix abordable de ses infrastructures touristiques
- sa nature spectaculaire
- sa richesse culturelle
- l'esprit pionnier et décalé d'aller se faire bronzer à Varna plutôt qu'à Saint-Tropez.



Anecdote : le yaourt bulgare

Inventé par les Thraces qui le mélangeaient à du sang de cheval, le fameux yaourt aurait sauvé le Roi de France, Louis XI, d'une grave maladie de l'estomac et serait, avec les haricots, les pommes de terre et les plats aux fines herbes, un des secrets du menu spécial "longévité" des Bulgares centenaires.

 

Par Gilles Granger