Île de PâquesLe monde est décidément bien fait. Voilà un pays, le Chili, dont on pourrait légitimement penser qu'avec une telle géographie ses prétentions touristiques seraient bien minces. A l'image de la faible largeur de son territoire. Au contraire, ce gros coup de crayon long de 4 300 km sur la carte sud-américaine égrène tant de paysages différents et antagonistes qu'un seul séjour paraît totalement illusoire pour résoudre l'équation chilienne. Entre le désert de l'Atacama et la pointe Sud de la Terre de Feu, les beautés naturelles du Chili s'enchaînent dont l'étrangeté de certaines laisse rêveur quant au mythe de la création. Adossé à la cordillère des Andes et plongeant dans le Pacifique, le Chili est paradoxalement tourné vers l'Europe : la majorité des Chiliens sont d'origine européenne, espagnole bien sûr, mais aussi allemande, grecque et française (entre autres) dont l'impact dans le paysage social est visible par le nom de famille. Mais cette relative homogénéité ethnique, manifestement moins dépaysante qu'au Pérou ou en Bolivie, ne doit pas cacher une grande diversité culturelle : les peuples incas et leurs traditions andines dominent toujours dans le Nord du pays, et les Mapuches au Sud conservent farouchement leur culture ancestrale liée à la terre. Le Chili est un pays singulier aux multiples visages où chacun revendique sa place : après des décennies de répression, le bleu profond et limpide du ciel n'est plus une simple métaphore pour les Chiliens. Sauf pour les Mapuches qui luttent inlassablement depuis des siècles pour faire entendre leur voix. Poètes et écrivains ont puisé leur inspiration dans ce terreau spectaculaire, de la plus aride des terres aux eaux glaciales de l'Antarctique.



Climat

Un pays démesurément long, entre le 17e et le 56e degré de latitude Sud. Climat polaire au Sud et climat désertique au Nord : voilà résumée en peu de mots la disparité climatique du Chili.



4 300 km de long

Malgré un si long chapelet côtier, la plage n'est pas le point fort touristique du Chili.



Le désert de l'Atacama

Il n'est pas aride, il est hyper aride, un superlatif qui illustre l'endroit le plus sec du monde (certaines zones n'ont pas reçu une goutte de pluie depuis 400 ans) et qui présente la plus faible densité organique de la Terre.



Valparaiso

Visite de la légendaire Valle Paraiso, la "vallée du paradis" ou Valpo, comme l'appellent affectueusement ses habitants.



La région des lacs

Montagnes, îles et lacs composent cette région faite de côtes déchiquetées, longtemps oubliée des colons espagnols, mis en échec grâce au courage des indiens mapuche.



La Patagonie et la Terre de Feu

Région d'une beauté époustouflante, où l'homme reste à distance.  



Cuisine

Une nourriture essentiellement carnée.



Informations pratiques

Langue parlée, décalage horaire, pratiques courantes et prises électriques, retrouvez toutes les informations pratiques.



5 bonnes raisons d'aller au Chili

- l'impressionnante diversité des paysages
- l'atmosphère extraterrestre de l'Atacama
- la Patagonie et le cap Horn
- Valparaiso
- l'autre bout du monde, l'Ile de Pâques



A lire et à voir

- Gabriela Mistral, premier écrivain d'Amérique Latine à obtenir le prix Nobel de Littérature, admirée par tous les Chiliens pour sa poésie empreinte de douleur et d'un grand sens humain
- Pablo Neruda, autre prix Nobel, pour son engagement politique et ses poèmes d'amour
- Luis Sepulveda pour "Les roses de l'Atacama", magnifique recueil de nouvelles sur les gens simples qui se battent pour la dignité humaine et luttent contre la dictature.

Le grand cinéaste chilien Raul Ruiz, décédé en juin 2011, laisse une oeuvre immense et engagée, tellement prolifique qu'on ne citera qu'un film, "El pasaporte amarillo" (Le passeport jaune) sur le racisme dans un Chili où plane encore l'ombre de Pinochet.

 

par Gilles Granger





Liste des destinations de voyage dans les régions Chili