Notre-Dame du Sablon à Bruxelles est un bijou gothique flamboyant à l'ombre de laquelle s'installent chaque week-end les tentes rayées rouge et vert abritant le marché des antiquaires. La place du Grand Sablon est un temple du savoir vivre et du savoir-faire avec ses boutiques de luxe, ses maîtres chocolatiers et autres maisons de bouche de grande qualité.


Au bout de la néo-classique rue de la Régence, la folie architecturale du Palais de Justice :  un colossal édifice, superposant et entremêlant tous les styles, œuvre de Joseph Poelaert qui voulait qu'à Bruxelles, encore plus qu'ailleurs, la loi en impose et fasse trembler le contrevenant. Bruxelles possède donc un des immeubles les plus étendus jamais construits que l'Unesco a inscrit sur sa liste du patrimoine de l'humanité. Son esplanade offre un vaste et superbe panorama vers le Nord, pour peu on entendrait la mer …

On peut rejoindre les Marolles en ascenseur urbain : descente dans le quartier qui est depuis toujours le plus populaire de la ville. Les artères les plus connues sont la rue Haute et la rue Blaes et la place du Jeu de Balle où se déroulaient autrefois les compétitions de balle pelote et où se tient maintenant tous les jours un marché aux puces. Le n° 132 rue Haute abrita cette famille de peintres universellement connus : Breughel l'Ancien, le père, et ses deux fils, Breughel d'Enfer et Breughel de Velours. Ce dernier forma le carré d'as de la peinture flamande avec Rubens, Van Dyck et Bosch.
Au bout de la rue Haute : la Porte de Hal, un important vestige médiéval de la seconde enceinte de Bruxelles qui servit de prison et donne à voir une impressionnante collection d'armes et armures.



Lire aussi sur Bruxelles...